• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La nouvelle amie de ma femme

La nouvelle amie de ma femme - Michel Charles

J’avais trouvé dans une vente de garage, un assortiment de coquillages qui m’intriguaient. Ils étaient très jolis, certains beiges, et fins comme une coquille d’œuf, d’autres petits et roses, un énorme tout blanc, et quelques-uns avec des piquants. Présentés dans une coupelle en verre, je les mis dans ma salle de bains. J’avais décoré cette pièce comme si elle était une cabine de bateau. Lambrissée, elle possédait deux ouvertures en forme de hublots. Le miroir avait un cadre en bois flotté, et l’évier était un coquillage géant. Un aquarium, que seul le squelette d’un château (en plastique) habitait, se vidait par le robinet du lavabo, puis il se remplissait de nouveau. Les tons de la faïence étaient dans les bleus, du marine au ciel le plus pâle, et blanc. Ma conjointe adorait passer du temps dans cette pièce.

Quand elle vit le petit ajout décoratif que j’avais récemment mis, elle trouva l’idée très raffinée. Elle prit quelques photos de ma réalisation pour les envoyer à une de ses amies. Elles s’étaient connues alors qu’elles envisageaient, avec le même spécialiste, une augmentation mammaire, que son amie avait réalisée quelques mois après. Elles étaient restées en contact et se revoyaient régulièrement. Elle invita donc cette amie à venir souper chez nous le samedi suivant. Elle viendrait avec son conjoint et sa fille de douze ans. Ma femme pensa tout de suite à ce qu’elle voulait préparer comme repas.

C’est une excellente cuisinière, et elle aime tester de nouvelles réalisations. Un risotto à la courge butternut, serait accompagné d’une entrée très simple, selon elle. Je n’ai pas trouvé qu’il serait d’une grande simplicité de servir un assortiment de verrines d’avocat surmontées de saumon, des cuillères apéritives garnies de crevettes à la sauce piquante, des palets au parmesan, et des chips de pommes, le tout, entièrement réalisé par elle. Je ne lui fis pas la remarque qui me brûlait les lèvres, et que je viens d’évoquer, sous peine de voir le souper amputé de son apéritif totalement. Personnellement, je devais m’occuper de prendre le dessert chez un pâtissier que nous adorons. Ses vacherins au chocolat, sont vraiment divins. Je commandais un gâteau pour six personnes. Je ne connaissais pas beaucoup l’amie de ma femme. Ce fut avec un réel plaisir que je découvris une femme enjouée et pleine d’humour, entourée d’un mari qui en avait tout autant. Nous avons passé une soirée merveilleuse avec eux.

 

The author:

author

Mon travail, étant très prenant et surtout, très stressant, j'aime venir ici pour m'évader. J'aime me détendre en discutant de tout et de rien. Je suis un amateur de chasse et de pêche. Quand je suis sur un lac, je me laisse aller à rêver à tout ce que je vous écrirai en revenant à la maison. Ce blogue est en quelque sorte, une prolongation de mon esprit jusqu'à votre écran. Je souhaite que cela vous plaise !