• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La visite qui a tout changée

La visite qui a tout changée - Michel Charles

Après de nombreuses années passées dans une petite ville, j’avais l’occasion d’aller vivre dans une grande agglomération. Je me voyais déjà sillonnant les rues pleines de passants, de jour comme de nuit. Un quartier avait ma préférence. Je souhaitais vivre près d’un grand parc. Cette exigence conditionna mon lieu de résidence. Mon fils de douze ans, venait me voir régulièrement et nous aimions sortir nous promener dans un grand espace naturel aménagé. Il apportait toujours du pain pour les canards migrateurs qui se sont posés définitivement sur l’étang. Pour ma part, j’avais envie de maigrir rapidement et faire de l’exercice m’aiderait sûrement. Je visitais plusieurs appartements, mais un seul retint mon attention.

Une seconde visite était prévue pour le samedi suivant. Je souhaitais que mon fils me donne son avis sur l’endroit où je l’accueillerais. Son accord était indispensable pour que je signe la vente. Je l’avais signalé à la femme de l’agence immobilière qui s’en occupait. Quand nous sommes arrivés, elle nous attendait devant l’entrée de l’immeuble. Élégante et raffinée, elle portait un tailleur de haut couturier. Mon œil exercé ne se trompe jamais sur ces détails. Son parfum m’évoquait Paris, où j’avais séjourné quelques années. Je ne pus m’empêcher de lui indiquer. Elle m’expliqua, tout en avançant, que c’était son mari qui lui avait offert cette fragrance qu’elle recherchait depuis longtemps. Ils s’étaient séparés depuis, mais elle avait conservé l’habitude de renouveler cette marque particulière, et elle se l’était totalement appropriée. C’était son parfum, elle ne pouvait plus en changer. Sa garde-robe entière en était imprégnée, à mon avis. Elle tourna la clé dans la serrure et la porte s’ouvrit sur mon possible futur logis. Mon fils fut impressionné par les proportions du salon, mais encore plus par celles de sa chambre.

Elle était vitrée sur tout un côté et sa vue, donnait sur le parc arboré. Des stores électriques permettaient de diminuer l’intensité de la lumière du soleil. S’ils étaient tirés complètement, la pièce était alors totalement sombre. Je lui expliquais que nous l’aménagerions ensemble, rien ne lui serait imposé. Il me proposa sa vision de ce qui serait la meilleure chambre de garçon, pour lui. La courtière en immobilier souriait. Elle avait un fils du même âge que le mien et elle trouvait leurs réactions semblables. Mon fils, préadolescent, était conquis par la pièce qui lui serait dédiée, quant à moi, je l’étais par la jeune femme qui terminait la visite. Je dus trouver au plus vite un prétexte pour l’inviter.

 

The author:

author

Mon travail, étant très prenant et surtout, très stressant, j'aime venir ici pour m'évader. J'aime me détendre en discutant de tout et de rien. Je suis un amateur de chasse et de pêche. Quand je suis sur un lac, je me laisse aller à rêver à tout ce que je vous écrirai en revenant à la maison. Ce blogue est en quelque sorte, une prolongation de mon esprit jusqu'à votre écran. Je souhaite que cela vous plaise !