• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Recycler ses vieux ordinateurs

Recycler ses vieux ordinateurs - Michel Charles

J’avais plusieurs anciens ordinateurs, et ils avaient tous un problème, ce qui m’avait empêché de les utiliser. J’avais récupéré au fur et à mesure des disques durs, des lecteurs de DVD, des écrans et des tours, plus ou moins vides. Je les stockais en attendant d’avoir à m’en servir. Mais je constatais, au bout d’une dizaine d’années, que ce moment ne venait jamais. J’avais mis des cartes mères de côté et je vis, un jour, une publicité pour un organisme de recyclage des ordinateurs. Ils expliquaient que les composants en métaux rares étaient nuisibles à l’environnement. La procédure, pour contacter l’organisme de recyclage le plus proche de chez moi, était détaillée. J’envoyais tout de suite un courrier électronique, et je fus recontacté rapidement, dans l’heure qui suivit l’envoi de mon message. Je devais déposer mon matériel usé dans une association. L’adresse m’était connue, car j’allais dans ce quartier pour avoir un soin des varices.

Je me mis à emballer dans des cartons tous les objets que je voulais emmener. Au bout de deux heures, j’avais réussi à tout faire rentrer dans le coffre de mon automobile et j’étais prêt à partir. Je mis une veste chaude et une écharpe, car ce mois de novembre était bien froid. J’eus quelques difficultés à trouver une aire de stationnement libre, mais je parvins à me rapprocher de l’adresse où je devais aller. Je marchais moins de cinq minutes avant de frapper à la porte de l’association. Je fus accueilli par un jeune homme aux cheveux longs qui lui tombaient sur le visage, tant que je ne parvenais pas à distinguer ses traits. Il m’invita à entrer et à lui déposer tout ce que j’avais dans les bras dans un réduit prévu à cet effet. Il m’aida et nous avons fait quelques pas dans un couloir qui n’avait pas été repeint depuis longtemps, puis il poussa une porte à double battant, et il m’entraîna à sa suite dans une pièce sombre, encombrée de nombreux ordinateurs et écrans.

Je laissais au jeune homme le soin de tout ranger, et je lui souhaitais du courage pour arriver à tout ordonner. Je repartis et je passais devant une boutique qui vendait des objets connectés. Une montre, que j’avais déjà vue dans le magazine masculin que j’achète chaque mois, était dans la vitrine. Je m’empressais d’entrer et de me prendre cet objet, indispensable pour un homme comme moi.

 

The author:

author

Mon travail, étant très prenant et surtout, très stressant, j'aime venir ici pour m'évader. J'aime me détendre en discutant de tout et de rien. Je suis un amateur de chasse et de pêche. Quand je suis sur un lac, je me laisse aller à rêver à tout ce que je vous écrirai en revenant à la maison. Ce blogue est en quelque sorte, une prolongation de mon esprit jusqu'à votre écran. Je souhaite que cela vous plaise !