• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une carrière évolutive

Une carrière évolutive - Michel Charles

J’avais fait la connaissance d’une réceptionniste, qui travaillait pour une agence placement infirmier à Montréal. Elle me racontait que c’était la première fois qu’elle se trouvait à l’accueil d’une entreprise. Autrefois, elle travaillait comme secrétaire pour un médecin généraliste. Il y avait pour elle, une très grande différence. Elle ne dirigeait plus des patients vers la salle d’attente. Cette fois, elle accueillait des infirmières et des infirmiers, qui après acceptation, pouvaient espérer travailler pour cette agence. Elle avait pour ambition de ne rester au niveau de l’accueil, qu’une ou deux années, avant de changer pour l’accueil téléphonique des demandes de prestations, et faire le tri pour les envois et les accords de contrats entre l’agence et les hôpitaux. C’était ce que faisait un autre de ses collègues, et elle visait ardemment son poste, non pas dans cette agence, mais dans celle qui allait ouvrir bientôt à quelques kilomètres de là. Elle faisait de son mieux pour se rendre la plus indispensable possible, et faire en sorte que les fruits de son labeur soient reconnus, afin d’obtenir cette promotion qu’elle espérait à tout prix.

Je la revoyais quelques mois plus tard, en espérant qu’elle me dise qu’elle avait changé de poste. Elle avait effectivement eu ce qu’elle voulait, et me disait-elle, à la force du poignet. Même si elle travaillait beaucoup plus dans des conditions beaucoup plus stressantes, elle assumait totalement, du fait de se sentir un peu plus apte à mener certaines responsabilités, et de mener à bien les liaisons entre les demandes et les accords des autres. Elle avait certainement l’impression de mener tout son petit monde à la baguette, et devait se sentir irremplaçable. Elle aimait beaucoup posséder la conviction de mener les discussions et les accords à bon escient. Je finissais par avoir la certitude qu’elle ne s’arrêterait pas là. Ainsi, quelques mois plus tard, elle ouvrait sa propre agence, qui fit plein de petits en deux années seulement. Elle avait absorbé toutes les connaissances requises pour mener à bien une carrière de dirigeante. C’était certainement ce qu’on pourrait dire, avoir mangé du lion. Elle paraissait implacable. Je lui demandais un moment ce qui la motivait vraiment. Une réflexion, me dit-elle. Lorsqu’elle était secrétaire chez le médecin, celui-ci lui avait fait une remarque comme quoi elle n’était pas payée pour réfléchir, mais pour faire ce qu’il lui disait. Après 10 années de loyaux services, elle claquait la porte, et me disait que c’était la première fois qu’elle prenait une initiative, et celle-ci était pour sa propre personne.

 

The author:

author

Mon travail, étant très prenant et surtout, très stressant, j'aime venir ici pour m'évader. J'aime me détendre en discutant de tout et de rien. Je suis un amateur de chasse et de pêche. Quand je suis sur un lac, je me laisse aller à rêver à tout ce que je vous écrirai en revenant à la maison. Ce blogue est en quelque sorte, une prolongation de mon esprit jusqu'à votre écran. Je souhaite que cela vous plaise !